Week-end sur le Canal de la Marne au Rhin

canal
Quelques chiffres:
2,5 jours sur l’eau
3 araignées à bord
4 membres d’équipage
14,40 h de navigation
21° d’amplitude thermique (0° la nuit – 21° l’après-midi)
21,50 miles parcouru
40 sassements d’écluse
40 m de dénivelé (Arzviller 214,39m – Steinbourg 174,39m)

 

#JOUR 1: SAVERNE > LUTZELBOURG
Capture d’écran 2014-03-31 à 16.51.54
Le matin, pendant que les enfants étaient à l’école, Papa et maman ont préparé la cantine avec la nourriture, le sac d’armement, le sac avec nos effets vestimentaires et la glacière.
Ensuite, pendant que maman était chez la coiffeuse, Papa est allé faire les courses pour ce week-end…
87e38bd9
Puis, nous sommes allé faire un coucou à Nohan et ses parents pour prendre un café, et du coup, ils nous ont accompagné au port de Saverne pour y faire une ballade par ce beau temps ! Maëlys était contente de déjeuner avec sa marraine et son bébé !

A 14h, nous nous sommes rendus à la base nautique Nicols pour préparer les papiers de la location du Bateau et faire l’inventaire. Et à ma grande surprise, j’ai changé de nom et de Nationalité … j’ai du sortir mon passeport pour prouver mon identité !

Donc maintenant, j’ai une double vie…
Après ma double nationalité franco-patagone, je m’appelle également « Victor Liakn » et j’ai une demeure dans la ville de KIEV en Ukraine !

Vues satellite de notre pied à terre Ukrainien:
Capture d’écran 2014-03-31 à 15.45.32

Capture d’écran 2014-03-31 à 15.46.34

Bref, trêve de plaisanterie, j’ai donc loué un NICOLS PRIMO (2+2) immatriculé NTE83147F et qui porte le nom de « MUTZIG ». Il a été mis en service le 25/04/2008 mais il est encore neuf comme s’il venait de sortir de l’usine !


Caractéristiques:

Bateau de conception moderne, il offre un intérieur aux couleurs contemporaines. C’est un modèle simple et élégant tout à la fois.

Son séjour de 7 m2 est vaste et très lumineux, il présente un poste de pilotage avec banquette double, une table et une banquette transformable en un confortable lit 2 places, un coin cuisine et un toit ouvrant vitré inspiré du monde automobile et des bateaux de mer…
La cabine avant offre de nombreux espaces de rangement: penderie, étagères, niches …
A l’arrière, la terrasse de 5,5 m2 est accessible par une large baie coulissante de plain-pied avec le séjour. Son portillon arrière offre une vue très large et dégagée sur la voie d’eau, avec accès a une plateforme arrière qui facilite les montées et descentes latérales du bateau.

Capacité maximum: 8 personnes
Capacité recommandée: 2 adultes / 2 enfants
Longueur / Largueur: 7,95 x 3,40 m
Nombre de cabines: 1 + séjour
Lits: 2 lits double 140 x 190 cm
Equipement cuisine: Réchaud 2 feux, four, Frigo 130L
Capacité eau: 200L
Autonomie Gasoil: 10 jours / 135L
Autres équipements: Radio CD/MP3, prise de quai 220V, salon de jardin

Après avoir lâché une caution de 800 € pour le bateau (vendu neuf de 135000 € à 157210 € selon options) et une caution de 150 € pour le ménage, nous avons pu vidé le coffre de la voiture pour tout installer dans le bateau.

IMG_0607 copie
Ainsi vers 15h nous avons largué les amarres, mais pas la borne électrique …  Heureusement que tonton était resté à quai pour nous alerté que nous étions encore branché !! Pratique pour que la batterie se vide pas, mais pas efficace pour naviguer. J’avais pas fait attention qu’on était encore branché à quai sur le 220V …

La première écluse est l’écluse N°30-31 de Saverne qui est automatisée, cette écluse est située en plein milieu du centre-ville, donc beaucoup de gens qui regardent et c’est normal, car la différence de niveau entre les deux biefs fait 5,36 mètres (le plus gros qu’on ai fait durant ce séjour, car en moyenne on faisait 2,60 mètres par écluse).  Elle est automatisée car une caméra reliée à un opérateur de la VNF surveille l’écluse, et déclenche le sassement ! Et suivant si on est « montant » ou « avalant », l’opérateur enclenche la procédure d’écluse à la chaîne, c’est-à-dire que le temps qu’on navigue, l’écluse suivante se prépare à notre arrivée !!

On a croisé énormément de canards mais pas de cygnes à ma grande  surprise … l’officier en second à interdit au capitaine d’amener son Leica ! Du coup, j’ai fait de l’iphonographie … (Il faut donc survoler ou cliquer sur les photos pour voir les commentaires !)

Passage d’une écluse: Une fois que nous sommes rentré dans l’écluse il faut maintenir à l’arrêt le bateau proche de l’échelle, ensuite on fixe fermement le bateau par l’avant et par l’arrière, grâce aux amarres sur le bateau, aux cordages et les bollards de l’écluse. Une fois cette opération faite, on soulève la tirette bleu pour déclencher l’opération de sassement. la porte aval se referme puis des pompes font pénétrer l’eau en amont. A ce moment il faut tendre nos cordages pour que le bateau soit maintenu … sinon il s’entrechoque continuellement sur les parois de l’écluse à bâbord et à tribord. Une fois que le sas est plein, la porte amont s’ouvre. Nous détachons nos amarres et on repart vers l’écluse suivante. Il fait compter 10 à 20 minutes par écluse sans compter qu’il faut respecter l’ordre de passage selon la priorité des bateaux.

Quelques photos de paysages, les jumelles sont indispensables, et les enfants qui jouent aux playmobil !

Autres accessoires importants: les lunettes de soleil et la crème solaire.

IMG_0642

Nous avons navigué même après la tombée de la nuit car les écluses ferment à 19h et le bateau est équipé de feux de nuit (autorisé que pour les titulaires du permis bateau)

IMG_0655

J’avais prévu de passer la nuit après l’écluse N°21 au PK 259 pour pouvoir dîner à LUTZELBOURG. Mais quand nous sommes arrivé avant 18h à l’écluse N°22, les feux étaient bloqués en mode « écluse en préparation » ! Au bout de 10 minutes d’attente, je me suis donc amarré en aval de la porte, puis j’ai marché jusqu’à l’écluse pour prendre contact avec la VNF, via l’interphone installé à l’écluse. L’opératrice m’a dit qu’elle nous envoie un éclusier itinérant pour débloquer l’écluse.  Je me suis donc empressé de me stationné en aval de la porte de l’écluse … sauf qu’une heure plus tard personne n’est venu … Nous avons donc décidé de stationné sur place !

Nous avons joués aux jeux de société en attendant 20h car j’ai réservé une table au restaurant « Bierstub d’Eselbahn »

elselbhan

Nous avons quitté le bateau à 19h45, car nous avions 1 kilomètre de marche à faire pour pouvoir dîner ! Une fois arrivé au restaurant, Mélanie à découvert une surprise: j’ai organisé un anniversaire surprise pour nos 2 anniversaires (32 & 33 ans) avec nos amis ! Merci aux familles BIENFAIT, BOYLE, HAEGEL, LUSTRAT, SCHMITT, BALD et KUNTZ; ont été excusés les familles MATZ, MEYER & RUCH. Nous avons eu droit à une soirée couscous qui fût un énorme succès pour tous les hôtes.

 

#JOUR 2: LUTZELBOURG > ARZVILLER > SAVERNE
Capture d’écran 2014-03-31 à 16.54.55

Malgré que nous nous soyons couchés à 23h30 après une longue journée la veille, les enfants se sont réveillés à 6h35 … Papa est donc sorti faire 2 kilomètres pour chercher une baguette fraîche ! Opération risquée car le pont était totallement givré … Et oui, la nuit en montagne il fait 0° !

IMG_1922

Après un copieux petit déjeuner, nous avons du a nouveau appeler la VNF, pour qu’il fasse venir un éclusier itinérant, car les feux de l’écluse étaient en mode « Ecluse Hors Service »

Les canards dorment encore à 8h du matin … et le long du canal, ils exposent de vieux outils de travail comme cette grue de chargement

IMG_1930 IMG_1935

Nous sommes donc parti en direction du plan incliné d’arzviller ! Les enfants on fait du coloriage. On découvre les dates de certains ouvrages (1898, 1905, …) et on a passé le viaduc SNCF avant d’arriver au plan incliné.

Après le passage de l’écluse N°18, nous avons amarré devant le plan incliné, qui est en travaux suite a un accident survenu l’été dernier (qui a nécessité l’évacuation de la vallée). Dommage car j’aurai aimé faire découvrir aux enfants l’ascenseur à bateau et les 2 tunnels de Niderviller (2300m sous la montagne).

Nous sommes donc allé à pied à la luge alpine du plan incliné, piste de 500m de long élevé à 10m du sol à certains endroits ! Sauf qu’en raison des travaux du plan, l’attraction n’ouvrira ses portes qu’à l’anniversaire de Maëlys le 18 avril … La Cristallerie était aussi fermée, donc nous sommes retourné au bateau pour préparé le repas de midi: Spaghetti Bolognaise au poulet

Après le repas, les enfants ont joués sur le pont arrière en me faisant pleins de noeuds dans les cordages !

Puis CAP vers le port de Saverne !

Capture d’écran 2014-03-31 à 16.56.26

Sur le chemin 2 écluses en panne qui ont nécessité l’intervention de l’éclusier itinérant ! La seconde panne, le capteur n’indiquait pas que l’écluse était pleine et qu’elle devait ouvrir la porte en amont ! Voici l’ordinateur présent qui contrôle chaque écluse:

IMG_1991

Le Viaduc SNCF sur lequel passe le TGV !IMG_1992

Photos du trajet vers Saverne:

Maëlys à l’affût des panneaux de signalisation !

IMG_2004

Durant l’après-midi on a demandé à Nathanaël d’aller se coucher dans la chambre pour faire une petite sieste, qu’il a bien entendu refusé ! Il s’est assis à côté de moi et observai le paysage accolé contre moi … Durant le passage d’une écluse j’ai remarqué qu’il ne bougait pas du siège … Je pensais qu’il regardai les compteurs du tableau de bord, et de retour au poste de pilotage, j’ai découvert qu’il dormait debout en équilibre sur un bras ! Je l’ai porté jusqu’à notre chambre sans qu’il se réveille. Pendant ce temps là, Maëlys et maman faisaient des jeux de société.

Une fois arrivé au port, balade dans le centre-ville de Saverne ! Etant donné l’éloignement du centre-ville j’en ai profité pour acheter le pain pour le petit déjeuner … Puis nous avons pris un 4h dans un salon de thé !

 

#JOUR 3: SAVERNE > STEINBOURG > SAVERNE
Capture d’écran 2014-03-31 à 16.57.40

 

Aujourd’hui, il a fallu réveiller les enfants à 8h …

3° ce matin et on chauffe l’eau du thé à l’ancienne …

IMG_2074

 

Une fois le petit déjeuner englouti, on décide d’aller en direction de Steinbourg

Arrivé à Steinbourg, on part à l’assault de la ville pour trouver une boite aux lettres afin d’y poster les 3 cartes postales de Maëlys ! Puis on veut se diriger au parc a cigognes qui a fermé en 2012 … Mais on en a quand même vu dans le village !

Maëlys profite du soleil pour jouer sur la proue pendant que les croque-monsieur chauffent dans le four …

Puis retour à notre port d’attache ! Avec une perte d’un pare-battage à l’écluse N°34 … il a fallu s’amarrer le long de la berge pour aller à la pêche avec la gaffe ! Ce qui a bien fait rire maman et des touristes …

Maëlys a du mal à quitter le bateau … Elle ne voulait plus partir !

IMG_2128

JOURNAL DE BORD DU 28/03 au 30/03/2014:

Capture d’écran 2014-03-31 à 23.59.47

PHOTO SATELLITE DU PARCOURS COMPLET:
Capture d’écran 2014-03-31 à 17.15.15

Le Jour J

Ca y est, nous y sommes enfin … le jour tant attendu de notre grand départ !
Les cantines de 90L sont pleines à craquer de nourriture.
Les enfants sont super heureux de leurs nouvel habit qu’ils vont porter tous les jours…
big_ab13716882b5458db60f5d4effe526fc
Un superbe gilet de sauvetage conçu pour les enfants avec un système de maintien de la tête hors de l’eau et un retournement automatique en cas de chute dans l’eau !
Maman râle un peu du gilet mais ça tiens bien chaud ;-)

Les suites de notre aventure à notre prochaine connexion… mais pour le moment nous ne serons plus joignable par téléphone !
Ou alors par signaux de fumées ou plus simplement sur le canal 77 (156,8750 MHz)

Départ immédiat du 48°N44′32″ – 7°E21′46″ et j’espère arriver ce soir au 48°N44′07″ – 7°E15′07″ !
Comme cela pour leur première journée, nous ferons que 5 miles en 4 heures navigation, ce qui permettra aux enfants de découvrir les termes marins, la vie à bord d’un bateau, le WC marin (plus écologique), observer les animaux avec des jumelles, utilisation de la boussole (suivre un cap, …), les différents noeuds que l’on va utiliser tout au long de notre périple…

20140328-154138.jpg

RAG #2014 – ESSAOUIRA

RAG14_Essa
Chaque année, la plage d’Essaouira devient la scène d’un spectable devenu rendez-vous incontournable : l’arrivée du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. Un moment d’émotion partagé où Gazelles, organisateurs, invitiés, officiels et supporters des équipages célèbrent ensembles l’arrivée officielle !

L’arrivée est ouverte au public : Rendez-vous à 8h sur la plage d’Essaouira en face de l’hôtel Sofitel Mogador pour y assister !

Le classement général est maintenant officiel et disponible sur le site. Pour la remise des prix de cette 24ème édition, les Gazelles seront accueillies par une haie d’honneur formée par les 200 personnes de l’organisation. Les Gazelles monteront ensuite, chacune sur la scène, à l’appel de Dominique Serra, pour recevoir leur trophée.

La journée se terminera par une grande soirée festive avec la présence exceptionnelle du Groupe HIGH ON HEELS !

Dans quelques heures, toutes ces Gazelles rentreront chez elles, la tête pleine d’images et de souvenirs, et au fond des poches, encore un peu de sable du désert marocain… Ce désert qui a déjà pris rendez vous l’année prochaine, pour la 25 ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc !

RAG #2014 – ETAPE 6

graph_etape_6_2014
FOUM-ZGUID / FOUM-ZGUID – kilométrage idéal 120 km – temps estimé 9h00
Etape en boucle

Dernière ligne droite, dernier préparatif… Après 8 jours ce sera la dernière fois que les équipages franchiront la ligne de départ. Une étape assez courte et sans difficulté particulière mais pas sans intérêt car sur les deux dernières éditions le podium s’est toujours décidé la dernière journée.

Les caps seront ici plus courts mais les reliefs aussi plus nombreux. On alterne entre grandes plaines, vallées encaissées et passages de pilotage technique. Pas forcément de problème de temps aujourd’hui alors les meilleures devraient en profiter pour avancer avec prudence et précision… car chaque kilomètre perdu sera précieux.

En fin de journée c’est la montagne du guerrier sumérien qui sera gardien du dernier CP. Sa flèche dressée au milieu du massif du « grand M’daouer » sera une consécration pour les Gazelles. Un but à tant de galère, tant d’effort, tant d’égarement. Mais un but à tant de bonheur et de satisfaction…

Un dernier azimut pour rejoindre le bivouac et savourer la fierté de franchir la ligne d’arrivée.
Une dernière nuit de fête au bivouac puis en route pour le monde réel … Mais ça, c’est une autre histoire.

CLASSEMENT DE L’ETAPE: 31
CLASSEMENT GENERAL: 34

PHOTOS DU JOUR:
ERI_26032014_Leg5_010286

MIC_27032014_Leg6_040338

PARCOURS DU JOUR:
Capture d’écran 2014-03-27 à 18.16.59

Tambov

Mon grand-père paternel y a malheureusement séjourné en tant que détenu durant la seconde guerre mondiale en novembre 1944.

De ce séjour, j’ai en ma possession 2 objets lui ayant appartenu et qu’il a façonné de ses propres mains.

De ce que l’on m’a raconté quand j’étais petit (et je compte sur mes oncles et tantes pour me rectifier), Alphonse STRAUMANN était cordonnier de métier. Durant sa détention il aurait trouvé un bout de ferraille qu’il aurai aplati avec des pierres pour en faire une lame. A l’aide de cette lame, il a travaillé le cuir de ses chaussures pour faire un manche et un étui pour fabriquer ce couteau:
CC6E0435

Grâce a ce couteau, et à l’aide d’un bout de bois, il s’est fabriqué une pipe, pour je pense un certain confort de vie…
CC6E0445 copie